Élargissement du contournement Nord sur l’A11: Intervention JL Rotureau

Intervention de Jean-Luc ROTUREAU auprès du Préfet de Maine et Loire lors de la session du Conseil Départemental du 12 octobre 2020

Monsieur le Préfet,

Ma question portera sur l’élargissement prévu de l’A11 entre les sorties 15 et 17, aux portes d’Angers. Il est en effet prévu de réaliser une troisième voie dans les deux sens. Cofiroute a lancé ses appels d’offre auprès des entreprises pour démarrer de façon imminente la réalisation qui commencera par le doublement du viaduc actuel sur la Maine. Le montant affiché des travaux est de 70 Millions (valeur 2016).

Avec Marie-Hélène CHOUTEAU, nous avons reçu les associations et collectifs qui luttent contre ce projet. Nous sommes en effet élus sur le canton Angers 4 sur lequel une grande partie du projet est prévu.

Dès le 7 mars de cette année, nous lisions dans la presse que pour l’Autorité environnementale ce projet pose question. Bien sûr une concertation publique, très confidentielle, avait bien eu lieu en mars-avril 2018 mais réduite à trois questions qui ne portaient pas sur le pourquoi ou la validité du projet mais uniquement sur ses conséquences, par exemple sur les solutions de déplacement pendant le chantier ou l’information nécessaire quant aux travaux.

C’est assez logique car de fait ce projet a été décidé et déclaré d’intérêt général le 3 Mai 1998 ! Qui s’en souvient parmi nous et surtout le monde n’a-t-il pas changé depuis 22 ans ?

Ce projet semble aujourd’hui une hérésie. D’une part, le besoin n’est absolument pas avéré et ne répond à aucun problème important de circulation. D’autre part, et je parlerai essentiellement du doublement du viaduc, il est une atteinte importante à la protection de la nature, en toute proximité des basses vallées angevines, dans une zone humide faisant l’objet de nombreuses protections, ZNIEFF, NATURA 2000, ENS ici au département… Nous sommes là à deux pas d’un havre de biodiversité. Ce projet est en contradiction totale avec les plans climat déclinés à tous les niveaux, au niveau mondial, Européen, Français : l’objectif est de réduire les effets de serre de 40% d’ici 10 ans, et pour les transports de 25 à 30%….Au niveau local, Angers Loire Métropole l’objectif est aussi de moins 30%.

Alors que des assises de la transition écologique s’ouvrent à Angers Loire Métropole ce mois-ci, que le Pont de Segré, tout proche du futur viaduc a été transformé tout récemment en voie douce, que tous les acteurs semblent se mobiliser pour laisser une planète vivable à nos enfants, que nous parlons régulièrement dans cette enceinte de développement durable, qu’une loi LOM a été votée l’an dernier pour changer nos pratiques des transports, de tels projets routiers sont aujourd’hui décalés !

A l’heure où les besoins d’argent sont phénoménaux pour répondre à l’importante crise que nous traversons, mais aussi par exemple pour construire et réparer des maisons, des Ponts, des liaisons routières minimales, des équipements dans les Alpes Maritimes, ce projet est à mes yeux totalement insensé et ne devrait plus être d’actualité.

Monsieur le Préfet, vous aviez été interrogé au printemps sur ce sujet et vous aviez dit souhaiter un temps supplémentaire de réflexion, lié à la crise sanitaire. J’aimerais savoir où en sont les procédures d’avant construction, notamment en termes d’enquête publique, mais aussi votre point de vue sur ce projet. Je sais que la Ministre Barbara POMPILI a été interpelé mais nous voudrions en savoir plus.

Je vous remercie.

Jean-Luc ROTUREAU

Élargissement du contournement Nord sur l’A11: Un projet inutile »

L’Autorité environnementale vient démettre des réserves sur la mise à deux fois trois voies du Contournement  Nord d’Angers (A11).

La principale critique porte sur l’absence de prise en compte des enjeux de climat et l’impact de cet ouvrage sur les effets de serre.

Nouvel Élan pour une citoyenneté active partage cet avis mais souhaite un débat bien plus large à l’occasion de l’enquête publique.

Ce projet d’élargissement qui aura un coût de 60 à 70 millions d’euros est absurde et inutile. Le contournement Nord est fréquenté par 40000 véhicules par jour, soit deux fois moins que la fréquentation quotidienne du Pont de l’Atlantique (qui est à deux fois deux voies). À l’avenir, un échangeur à St Serge, est certes indispensable pour dégager les flux sortant de la ville d’Angers en direction de Nantes. Actuellement, les voitures sont obligées d’emprunter soit la voie des berges, soit les hauts de St Aubin pour repartir vers l’Ouest, donc sont obligées de rouler en ville. La priorité doit évidemment aller à cet échangeur pour limiter la traversée de la ville par les véhicules. Ceci n’impose pas pour autant l’élargissement proposé sur 6 km.

Mais il nous faut surtout changer de modèle. Comme le dit justement Bernard DUPRE, Vice-Président en charge des transports à l’agglomération « on manque d’audace ». L’avenir ne peut plus être à accroitre la place de la voiture. Il nous faut collectivement changer de conception et de braquet.

C’est aussi pour cela que Nouvel Élan a rejoint et appelle à voter aux élections municipales pour la liste « Angers écologique et solidaire », la seule liste de rassemblement et écologique, qui promeut un autre type de développement, garant d’un avenir pour les générations futures.

Pour le Conseil d’Administration de Nouvel Élan

Jean-Luc ROTUREAU

Projet de territoire

Pour un projet de territoire 2020-2026 qui remet l’humain au cœur des politiques publiques

À partir du deuxième semestre de 2018, les adhérents et sympathisants de Nouvel Élan ont réfléchi, travaillé et échangé avec les citoyens sur un projet d’agglomération pour le mandat à venir et au-delà.
Par ce projet d’agglomération, nous exprimons une ambition pour le territoire : CONJUGUER TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET JUSTICE SOCIALE

Ce projet s’articule autour de trois clefs incontournables :
• Un projet lié au territoire
• Un projet intercommunal
• Un projet pluriannuel

La loi NOTRe a ancré les intercommunalités dans le paysage politique local. Si celles-ci existaient depuis plusieurs décennies, leurs compétences et pouvoir d’action ont été considérablement accrus. Les communes ne sont plus des entités qui vivent en électron libre dans un paysage local, elles sont intégrées à une intercommunalité qui agit dans un bassin de vie afin de concevoir le territoire dans sa globalité.

En effet, nous sommes dans une démarche de mutualisation afin de porter des projets plus ambitieux et lourds dans notre territoire. Pour aller plus loin, il nous faut imaginer et planifier l’avenir des communes parallèlement à celui de notre agglomération Angers Loire Métropole.

Prenez connaissance de l’ensemble du projet de territoire en cliquant sur le lien suivant: Projet de territoire 2020-2026

Construire ensemble

Nouvel Élan est un mouvement politique local, un espace où les progressistes de tous horizons, désireux de faire avancer notre territoire, peuvent se retrouver pour réfléchir et agir collectivement.

Nous sommes un mouvement qui monte en puissance, ouvert à tous ceux et celles qui souhaitent bouger les lignes, innover pour notre cohésion sociale et pour l’attractivité de notre territoire.

Je m’implique:

Organisation, groupe de travail, logistique, tractage, porte à porte, l’engagement peut prendre plusieurs formes. N’hésitez pas à participer et à nous aider en fonction de vos souhaits et de vos compétences. Toute aide est précieuse. Merci d’avance de votre implication.

Charte des valeurs

Extrait:

Nous considérons et sommes persuadés :

– que la politique ne peut se résumer à des oppositions strictement partisanes et frontales, qu’une large place doit être laissée au débat public pour le partage, l’échange, la recherche de solutions dans le cadre de confrontations respectueuses.

– qu’il est nécessaire de rendre le citoyen plus conscient, de favoriser l’expression de sa citoyenneté.

– qu’il est impératif, à partir de rassemblements fédérés autour de valeurs communes, de renouveler le débat politique autour de nouveaux groupements indépendants et affranchis des partis sclérosés qui se sont enfermés dans des considérations partisanes.