Nouvel Élan s’inscrit dans la ligne politique voulue et mise en œuvre depuis sa création en 2014 par son fondateur Jean-Luc ROTUREAU : faire de la politique autrement

  • Etre pragmatique et concret dans nos actions en s’écartant des logiques d’appareil qui obéissent à leurs propres règles
  • Co-construire avec les citoyens des projets, des initiatives, des actions qui amélioreront leur vie quotidienne.
  • Participer à des rassemblements politiques qui obéissent à ces enjeux et qui correspondent à nos valeurs.

Cette ligne politique  justifie que nous puissions nous inscrire dans des accords qui peuvent  comprendre des mouvements politiques qui se revendiquent des forces de gauche et du centre gauche.

Nous revendiquons ce positionnement et nous nous y tiendrons.

Nous considérons aujourd’hui que la transition écologique et la transition démocratique sont deux enjeux fondamentaux que nous souhaitons porter et traduire en actes.

Transition écologique : c’est un défi essentiel qui nous attend. Celui de permettre à nos enfants et petits-enfants de continuer de vivre sur une planète et dans un monde qui le leur permet. Nous sommes aujourd’hui convaincus que ce sont des projets locaux et de proximité qui le permettront Que ceux-ci concernent l’économie, le social ou tout simplement ceux qui permettent le vivre ensemble.

Transition démocratique : la démocratie doit se réinventer  Nouvel Élan s’inscrit dans cette perspective depuis sa fondation puisque nous mettons au cœur de notre projet la citoyenneté. Nous devons réfléchir à un nouveau rôle de l’élu concerné par des projets locaux.   Les citoyens, les élus et les techniciens doivent pour agir de concert en ayant le même niveau de formation pour proposer des projets correspondant au niveau de décision relatif à leur territoire.

Notre orientation est claire : favoriser l’innovation et la mixité sociale, combattre les conservatismes pour affronter les défis du changement climatique qui atteint  nécessairement les citoyens les plus vulnérables et les plus précaires.

Notre priorité est  d’appeler à l’union des forces de gauche et du centre gauche dès le premier tour des élections de Juin 2021 qui demeurent des élections locales. Dans un contexte sanitaire, économique et social de repli chez soi, la responsabilité des politiques est d’abord de dégager les horizons. Cela passe nécessairement par des prises de position sur l’enjeu de ces élections.

L’enjeu de ces élections, est de démontrer qu’il est possible de rassembler ceux qui veulent une orientation crédible face au conservatisme porté sous l’étendard de Bruno Retailleau et Christelle Morançais.

Dans cette période de crise, sur le terrain, ce que nous entendons, c’est une espérance d’agir ensemble pour affronter les vrais défis du quotidien, à parler des urgences sociales, à agir auprès de ceux qui sombrent, qui ont peur. Et les différents progressistes, enfermés dans les logiques d’appareils nationaux en vue des élections présidentielles et législatives à venir, expliquent vouloir gagner la Région en affichant dès à présent des divisions alors même que les projets ne sont pas construits.

Nouvel Élan appelle tous ceux qui placent la transition écologique et la transition démocratique au cœur de leur projet à retrouver les voies du bon sens et du dialogue afin de créer les conditions de l’union.

C’est ce qu’attendent les citoyens qui souhaitent une autre orientation dans la Région des Pays de la Loire, c’est ce qu’attend Nouvel Élan.