L’Autorité environnementale vient démettre des réserves sur la mise à deux fois trois voies du Contournement  Nord d’Angers (A11).

La principale critique porte sur l’absence de prise en compte des enjeux de climat et l’impact de cet ouvrage sur les effets de serre.

Nouvel Élan pour une citoyenneté active partage cet avis mais souhaite un débat bien plus large à l’occasion de l’enquête publique.

Ce projet d’élargissement qui aura un coût de 60 à 70 millions d’euros est absurde et inutile. Le contournement Nord est fréquenté par 40000 véhicules par jour, soit deux fois moins que la fréquentation quotidienne du Pont de l’Atlantique (qui est à deux fois deux voies). À l’avenir, un échangeur à St Serge, est certes indispensable pour dégager les flux sortant de la ville d’Angers en direction de Nantes. Actuellement, les voitures sont obligées d’emprunter soit la voie des berges, soit les hauts de St Aubin pour repartir vers l’Ouest, donc sont obligées de rouler en ville. La priorité doit évidemment aller à cet échangeur pour limiter la traversée de la ville par les véhicules. Ceci n’impose pas pour autant l’élargissement proposé sur 6 km.

Mais il nous faut surtout changer de modèle. Comme le dit justement Bernard DUPRE, Vice-Président en charge des transports à l’agglomération « on manque d’audace ». L’avenir ne peut plus être à accroitre la place de la voiture. Il nous faut collectivement changer de conception et de braquet.

C’est aussi pour cela que Nouvel Élan a rejoint et appelle à voter aux élections municipales pour la liste « Angers écologique et solidaire », la seule liste de rassemblement et écologique, qui promeut un autre type de développement, garant d’un avenir pour les générations futures.

Pour le Conseil d’Administration de Nouvel Élan

Jean-Luc ROTUREAU